Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
hulk-du-boxitan.overblog.com

Jamais sans mon chien!

Pax du Triangle magique. 3 mois

Publié le 28 Décembre 2016 par Philippe Roustant

commentaires

L'obé c'est fun.

Publié le 28 Décembre 2016 par Philippe Roustant

commentaires

Fabien et Lucky: Faire et porter

Publié le 25 Décembre 2016 par Philippe Roustant

commentaires

Fabien et Lucky: Cadeau de Noël

Publié le 25 Décembre 2016 par Philippe Roustant

commentaires

Excellent article sur la hiérarchie issu du blog de "Diouk et Diablo" Famille d'accueil pour chiens

Publié le 22 Décembre 2016 par Philippe Roustant

Aujourd’hui, je vous propose un billet un peu particulier, réfléchissons mes bons, et admettons ensemble que parfois, il faut se remettre en cause, remettre en question sa propre vérité pour aller faire un tour dans la vérité des autres, pour cela, parlons un peu d’Alexandra Semyonova.

Alexandra Semyonova est diplômée en sciences sociales et comportementales, comme elle le dit elle-même dans l’introduction de son livre, The 100 Silliest Things People Say About Dogs, elle a appliqué tous les principes admis en laboratoire sur son chien adulte, la récompense pour les bons comportements. Plus tard, un chiot est entré dans sa vie, et elle admet ne pas y avoir été préparée, elle a donc fait confiance à tous les éducateurs, aux experts et aux livres qu’elle a trouvés, qui lui ont tous expliqué que le chien faisait partie d’un système hiérarchique, qu’il fallait qu’elle se positionne en individu alpha, qu’elle passe les portes avant son chien, qu’elle mange avant, qu’elle occupe le point culminant pendant les phases de repos, donc que le chien n’a pas droit au canapé, etc. Le chien a également été dressé par la punition, par les anciennes méthodes. Dès que le nombre de chiens de la maison est devenu important Alexandra Semyonova a commencé à douter de ces règles hiérarchiques, elle a donc passé les quatorze années suivantes à observer ses chiens dans ce qu’elle appelle leur milieu naturel.

Certaines conclusions de ce livre sont parfaitement en accord avec ce que nous pensons, c’est à dire que le système social des chiens n’est pas fondé sur la domination par la force ou par l’agressivité, et que les chiens, par leur langage, évitent d’eux-mêmes les conflits. En revanche, d’autres conclusions sont réellement déroutantes, selon Alexandra Semyonova, le chien n’aurait pas un système social hiérarchique et encore plus incroyable, le chien ne serait pas un animal de meute !

J’arrête là cette paraphrase de son introduction, mais je continue de m’interroger. Je suis totalement convaincu que les méthodes d’éducation canine des années 40 sont complètement obsolètes, en revanche, nous sommes dans des conditions très proches de celles de son étude, voire même identiques en dehors du fait qu’elle semblait être avec ses chiens 24h/24, il est pourtant clair pour nous que certains individus ont plus de droits que d’autres, et que certains autres ont bien le rôle d’individus Omega, c’est à dire celui qui se trouve tout en bas de la hiérarchie et qui devient en quelque sorte le souffre-douleur du groupe.

Je n’ai lu qu’une petite partie de cet ouvrage, mais je reste dubitatif quant à la fiabilité de l’étude, je n’aurai un avis définitif qu’après une lecture complète.

Plusieurs personnes reprennent ces arguments et semblent en faire des vérités. Souvent d’ailleurs, j’ai dans l’idée que cette théorie excluant la notion de hiérarchie dans le comportement canin vise à éradiquer toute forme d’éducation par la dominance physique et par la punition. Ce dernier point est très positif, mais il me paraît tout de même nécessaire de valider les informations transmises, et ne pas tenir compte de la hiérarchie dans la vie de nos chiens de famille, a fortiori lorsqu’ils sont nombreux, me semble a priori plus que douteux, voyons cela ensemble, si vous le voulez bien. 

Sur le blog 1001 comportements, par exemple, on trouve le détail de quelques arguments d'Alexandra Semyonova, sur l'article suivant.

Des preuves à l'encontre de la théorie de la hierarchie de dominance

Je vous en ai tiré deux extraits :

LE CHIEN EST UN ANIMAL DE MEUTE

=

FAUX

Dire que le chien est un animal de meute, revient au fait qu'on le pense descendant du loup. Mais le chien ne descend pas du loup, il est un hybride entre plusieurs espèces !

Ce que les scientifiques ont nommé "meutes" sont en réalité des groupes familiaux, composés des parents et de leurs petits (sur plusieurs générations parfois). Lorsqu'un groupe de loup est formés, les étrangers ne sont pas acceptés.

Vivre en groupe n'est pas un comportement génétiquement programmé, les loups doivent apprendre à vivre ensemble. Et cela se fait durant leur période de socialisation. Si durant celle-ci ils vivent en groupe, adultes ils sauront vivre en groupe, et si ce n'est pas le cas, ils finiront loups solitaires, comme 70% des loups vivant à l'état sauvage.


Ce que j'en pense :

Robert Wayne, éminent généticien de l’Université de Californie, Los Angeles, a décodé le génome du chien. Ses conclusions sont relativement claires : "Il n’y a pas plus de différence entre un chien et un loup qu’entre un Français et un Anglais".

Le chien est une sous-espèce du loup, il était autrefois classé « Canis Familiaris », il est actuellement classé « Canis Lupus Familiaris ». Le chien est un descendant du loup, ceci a été génétiquement prouvé et c’est un fait désormais admis, même si de vraies différences existent dans leurs comportements.

Le chien obéit effectivement à des règles de socialisation, sans lesquelles il n’est pas de vie sociale possible. Deux exemples me viennent immédiatement à l’esprit, Kaly et Lili. Ce sont deux chiennes qui ont manifestement eu de sérieuses lacunes à ce niveau là, et elles n’ont clairement pas été acceptées par le groupe. Si elles ne sont pas acceptées par le groupe, par définition, c’est que ce groupe existe. L’ensemble des chiens rejette ce genre d’individus, à mon sens car ils provoquent un déséquilibre, et troublent la quiétude du groupe en question.

 

LE CHIEN VIT DANS UN SYSTEME HIERARCHIQUE

=

FAUX

Les loups eux-mêmes ne vivent pas dans un système hiérarchique, alors pourquoi avoir renvoyé ce mythe vers les chiens également ?

Pour vivre dans un système hiérarchique, il faut être capable dans son esprit de schématiser la place de chacun, de se représenter une carte avec chaque être à son propre rang, avoir conscience de soi pour se comparer aux autres, etc.

Le loup et le chien n'ont pas un cerveau assez développé pour se représenter et penser à tout cela. (Dr L. David Mech)


Ce que j'en pense :

Ne vient-il à l’idée de personne que le chien a une mémoire associative ? Il ne me paraît absolument pas nécessaire d’avoir conscience de soi pour tenir compte d’une hiérarchie, par cette mémoire associative, un chien sait pertinemment comment se comporter par rapport à tel ou tel individu. De plus, il semble scientifiquement prouvé que les diverses sécrétions et odeurs de certains individus portent à la fois leurs humeurs, leur état de santé, leur sexe… Partant de là, comment expliquer par exemple que lorsque Billy est arrivée dernièrement et qu’ils se sont sentis de manière très courtoise d’ailleurs, Diablo a immédiatement fait profil bas devant cet intrus, alors que ce n’est pas nécessairement le cas avec tous les individus ? N’y aurait t’il pas tout de même une reconnaissance implicite d’un charisme et d’une assurance qui provoquerait une acceptation quasi immédiate de la supériorité de cet individu de la part de Diablo ? Et même sans ça, Diablo a clairement lancé de nombreux signaux d’apaisement, pour éviter le conflit, il s’est clairement soumis devant Billy en lui expliquant qu’il ne voulait pas de problème, alors que Billy le toisait. Après deux semaines, Diablo était toujours soumis, s’il se soumet face à Billy, c’est bien que Billy se situe à un niveau hiérarchique supérieur au sien ? Et Billy n’a jamais eu ni a se mettre en colère, ni à user de force pour conserver cette position, elle était parfaitement naturelle pour les deux individus.

J’irais encore plus loin en citant également ce biologiste et spécialiste des loups L. David Mech, qui dans un de ses articles nous explique aussi :

In captive packs, the unacquainted wolves formed dominance hierarchies featuring alpha, beta, omega animals, etc. With such assemblages, these dominance labels were probably appropriate,  for  most species thrown  together  in  captivity  would  usually  so  arrange themselves. (L. David Mech)

Ce que j’ai traduit de la manière suivante (merci au passage à Sara, maîtresse de Dolly et accessoirement traductrice, qui m’a confirmé cette traduction et qui m’a même aidé pour la fin, trop ambiguë pour moi) :

Dans les meutes en captivité, les loups ne se connaissant pas créent une hiérarchie basée sur la dominance où on voit apparaître des individus Alpha, Beta et Omega. Dans ce genre de regroupements, ces étiquettes de dominance étaient probablement appropriées, puisque la plupart des espèces qui se retrouvent regroupés ainsi en captivité ont tendance à s'organiser de cette façon.

Vous pouvez trouver cette étude ici :

Alpha Status, Dominance, and Division of Labor

in Wolf Packs

by

L. David Mech


Ceci a le mérite de clore le débat, il est prouvé génétiquement que le chien descend bien du loup et il est admis que le loup, en captivité, répond à une hiérarchie ou apparaissent Alpha, Beta, Omega… Difficile de ne pas accepter ceci comme un élément de poids tendant à prouver qu’une hiérarchie existe bien chez les chiens en famille, si l’on considère que le chien descend du loup, et qu’il évolue en captivité.

Toutefois, L. David Mech semble effectivement remettre en cause ce type de hiérarchie dans les meutes de loups sauvages, plus axées sur un leadership naturel, sans violence, des parents sur les enfants, ils seraient plus des « guides » en réalité.

 

Pour conclure, je suis absolument prêt à remettre en cause tous nos raisonnements et nos connaissances sur le monde canin, je suis prêt également à écrire sur chaque billet du blog de Diouk et Diablo pour lequel j’aurais un doute « théorie remise en cause par l’auteur », mais il me faudra des arguments beaucoup plus solides, des cas concrets, des liens vers les études prouvant ces théories, de vraies preuves en réalité.

De plus, toutes les explications de ce blog, sur divers comportements et sur le monde canin en général, sont vérifiées en live, depuis deux ans, sur les chiens qui partagent notre espace, avec lesquels nous essayons de communiquer et que nous éduquons ou rééduquons par des méthodes douces, sans brutalité, sans cette relation de domination physique ou de terreur psychologique maintenant clairement désapprouvées, hors du temps et absolument inconnues dans le milieu naturel. Toutefois, le doute permet dans tous les cas de s’ouvrir sur d’autres idées, sur d’autres théories, j’essaierai donc de me procurer le livre d’Alexandra Semyonova et le lirai avec beaucoup d’attention.

Pour l’instant, je reste convaincu que le chien fait partie d’un système social hiérarchique (fort schématisé sur ce blog), même si à l’inverse de ce que qui est dit depuis de longues années, un chien n’en domine pas un autre par la force et l’agressivité, bien au contraire, il le domine car il le sécurise, par une forme de charisme et d’assurance, le subordonné le lui montre, et aucun conflit n’éclate. Un chien qui agresse continuellement ses congénères n’a rien d’un dominant, il est ou excessivement peureux, ou déséquilibré.

 

commentaires

Fabien et Lucky: En avant toute!

Publié le 17 Décembre 2016 par Philippe Roustant

commentaires

Michel et Hera: Blocage "Up"debout

Publié le 17 Décembre 2016 par Philippe Roustant

commentaires

Coco et Isi s'essayent au 180° avec une balle.

Publié le 17 Décembre 2016 par Philippe Roustant

commentaires

Remise au pied du petit bleu

Publié le 16 Décembre 2016 par Philippe Roustant

commentaires

Bon petit chiot!

Publié le 15 Décembre 2016 par Philippe Roustant

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>