Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
hulk-du-boxitan.overblog.com

Jamais sans mon chien!

Reward made in Belgium de Jaivita et Françoise Burton

Publié le 21 Janvier 2019 par Philippe Roustant

commentaires

Les tests de Campbell et de Müller pour les chiots

Publié le 11 Janvier 2019 par Philippe Roustant

Les tests  comportementaux de Campbell 
Ils sont très connus et parfois controversés (résultats modifiables selon le type d'éducation ,
 préparation aux tests possible par l'éleveur...etc...)
 Je les donne sans commentaires et je m'attarderai un peu plus sur ceux de Müller , moins connus.
1)Les chiots doivent être testés entre la 6ème et la 7ème semaine. Idéalement à 6 semaines et demie, sans apprentissage ni entrainement préalables.
2)L'examinateur, inconnu du chiot, l'amène seul dans une zone calme et isolée, non connue du chiot, sans distractions possibles.
3)Les tests sont pratiqués une seule fois sur chaque chiot, sans préparation, avec douceur, d'une façon neutre, sans encouragement ni félicitations. 
4)Pour chacun des cinq tests, le "testeur" devra observer attentivement l'attitude du chiot (port de queue, port de tête, tentatives de morsures...etc...)
5)La grille d'évaluation décrit pour chacun des exercices les attitudes possibles du chiot. Cochez la lettre correspondant le mieux au comportement du chiot . 
Une fois le test terminé, reportez-vous à l'interprétation des résultats.
ATTRACTION SOCIALE:
Révélateur du degré d'adaptation sociale, de confiance et d'indépendance du chiot.
Entrez dans le lieu choisi en portant le chiot et posez le doucement au sol. Au bout de 3 à 5 secondes, éloignez-vous en poursuivant votre route 
 quelques mètres et retournez vous. Agenouillez-vous et attirez le chiot en frappant doucement dans les mains (sans parler).
Observez si le chiot vient vers vous ou reste immobile.
Notez le résultat en fonction des cas suivants:
A : Vient rapidement, queue haute, en sautillant et en mordant les mains.
 B : Vient rapidement, queue haute en bondissant vers les mains
C : Vient rapidement queue basse
D : Vient  lentement, queue basse
E : Ne vient pas ou fait demi tour.

APTITUDE A SUIVRE :
Commencez le test debout près du chiot.
 Éloignez-vous en marchant normalement tout en surveillant sa réaction.  
Assurez-vous qu'il vous a bien vu démarrer.
Notez le résultat en fonction des cas suivants:
A : Suit promptement, queue haute en essayant de mordiller les pieds
B : Suit promptement, queue haute
C : Suit promptement, queue basse
D : Suit en hésitant, queue basse
E : Ne suit pas, ou à distance
TEST DE CONTRAINTE :
Révélateur du degré d'acceptation d'une contrainte physique
Couchez le chiot au sol et roulez-le gentiment sur le dos. Tenez-le ainsi d'une main sur la poitrine pendant 30 secondes avec vos doigts à proximité de sa gueule.
 Ses réactions de défense ou d'acceptation traduisent sa tendance à accepter une domination physique ou sociale.
Notez le résultat en fonction des cas suivants:
A : Lutte vigoureusement, se débat et mord les doigts.
B : Lutte et se débat.
C : Lutte un moment puis se détend.
D : Ne lutte pas, lèche les doigts.
TEST DE DOMINANCE SOCIALE :
Révélateur du degré d'acceptation d'une domination sociale.
Faites asseoir le chiot et caressez le  fermement, en exerçant une certaine pression, depuis le haut du crâne en descendant le long du cou et du dos.
 Son attitude sous la caresse indique son acceptation ou son refus de la dominance sociale. 
Un chiot qui n'accepte pas la contrainte essaiera de sauter de côté ou même de mordre et de gronder. Le chiot indépendant se contente de s'écarter. 
Insistez jusqu'à ce que le comportement soit net.
Notez le résultat en fonction des cas suivants:
A : Bondit, griffe, esquive la main, mord, gronde.
B : Bondit, esquive la main.
C : Se tortille, lèche la main.
D : Se couche, roule, lèche la main.
E : S'éloigne et ne bronche pas.
TEST DE DIGNITÉ:
Révélateur du degré d'acceptation et de confiance.
Soulevez le chiot par le ventre, les deux mains entrelacées, paumes vers vous. Le tenir ainsi 30 secondes. Le chiot n'a plus aucun contrôle, il est à la merci de l'expérimentateur.
 Ses réactions indiquent s'il accepte ou non  le fait d"être manipulé. Reposez-le ensuite à terre doucement .
NB: Une variante consiste à tenir le chiot  face à soi, bras tendus et à le lancer en l'air avec précaution (=10 cm) avant de le rattraper .
Notez le résultat en fonction des cas suivants:
A : Se débat fortement, mord, gronde, gémit.
B : Se débat beaucoup, gémit
C : Se débat, se calme, lèche
D : Ne lutte pas, reste inerte.
RÉSULTAT DES TESTS:
Dans tous les cas n'oubliez pas que les tests de Campbell ne sauraient vous éclairer totalement sur la personnalité du chiot .
2 A ou plus, avec des B par ailleurs :
Le chiot a tendance à réagir de façon dominante et agressive. Il peut mordre si on le manipule sèchement. 
A déconseiller là où il y a des bébés ou des personnes âgées.
A placer dans un foyer calme et doux.
Avec un peu de dressage, ces chiots feront d'excellents chiens de garde ou de défense.
A éduquer avec gentillesse et patience.
3 B ou plus:
Tendance à la domination loyale, à la compétition. Forte aptitude au dressage. 
Ces chiens feront d'excellents compagnons.
Prudence avec les jeunes enfants.
3 C ou plus:
Chiots équilibrés, très adaptables. Parfaits pour toute la famille, les enfants et les personnes âgées.
2 D ou plus avec un E ou plus:
Chiots manifestant une certaine soumission. Ils devront être entourés d'affection et de soins pour prendre confiance en eux-mêmes. 
Ils ont un gros besoin de félicitations. Normalement doux avec les enfants, ils ne mordent que s'ils sont maltraités ou pour se défendre.
2 D ou plus, avec E en section dominance sociale:
Chiots très indépendants, difficiles à sociabiliser sans un dressage spécifique.
S'il y a des A ou des B en plus, ils peuvent attaquer par peur, stress, notamment si on les punit.
S'il y a en plus C ou D, ils deviendront timides ou peureux au plus léger traumatisme.
Ces chiots réagissent en général assez mal aux enfants.
Mélange de notes A et E :
Ces résultats, illogiques, peuvent indiquer que les tests ont été pollués par un événement extérieur ou par une attitude inappropriée de la part du testeur.
 Mieux vaut alors recommencer le test ailleurs avec une autre personne. 
Des résultats identiques lors d'un second test indiquent un comportement non prévisible, instable et qui peut se révéler inquiétant.

Les tests de Müller:
Ce sont des tests spécifiques d'aptitude aux travail.
Ils sont à réaliser dans les mêmes conditions que les tests de Campbell , au même âge, sur des chiots non entraînés et déjà fatigués par les tests précédents.
TEST DU RAPPORT:
Montrez un objet roulant de petite taille et de faible poids au chiot. 
Cet objet doit pouvoir être tenu en gueule par le chiot (pas de diamètre excessif , de volume trop important ou de matière glissante).
Attirez l'attention du chiot sur l'objet (attention, sa vue n'est pas mature!) en jouant avec au sol entre vos deux mains .
Faites rouler l'objet devant vous sur une distance comprise entre 2 et 4 mètres.
A: Le chiot poursuit l'objet , le rattrape et le saisit avant de revenir vers vous.
B: Le chiot suit l'objet , l'atteint et s'en saisit avant de partir avec en jouant.
C: Le chiot part dans la direction de l'objet le prend en gueule et le lâche.
D: Le chiot regarde l'objet, peut le suivre mais ne s'en saisit pas.
TEST DE L'OBJET:
Le chiot revient vers vous spontanément avec l'objet ou quand vous l'attirez en frappant dans vos mains .
A: Le chiot vous provoque avec l'objet, le serre et refuse de le rendre , il peut grogner.
B: Le chiot revient avec l'objet et le lâche dès que vous le prenez en main.
C: Le chiot peut reprendre l'objet en gueule si vous le stimulez mais il le lâche toujours en s'approchant de vous.
D: Le chiot, même stimulé, n'a jamais pris l'objet.
PULSION DE PROIE:
Vous passez devant le chiot en tirant une serpillière au bout d'une ficelle.
A: Le chiot se jette sur la serpillière, mord une fois et secoue ou se laisse tirer (parfois traîner) sans relâcher sa prise.
B: Le chiot attaque la serpillière et la mord plusieurs fois en changeant de prise.
C: Le chiot suit la serpillière avec intérêt , marche dessus, tente de la saisir mais n'ose pas fermer la geule. 
D: Le chiot suit la serpillière sans jamais tenter de la mordre ni de poser ses pattes dessus en sautant.
POSSESSIVITÉ:
Vous vous accroupissez et vous tirez doucement sur la serpillière en la ramenant vers vous.
A: Le chiot tient sa prise même quand il arrive devant vous , il secoue la tête et tente de s'éloigner avec sa prise.
B: Le chiot tient sa prise pendant que vous le ramenez jusqu'à vous puis il la lâche quand vos mains s'approchent de lui.
C: Le chiot lâche la serpillière et la suit pendant que vous la ramenez vers vous.
D: Le chiot se désintéresse de la serpillière.
INSTINCT DE DÉFENSE:
Face au chiot vous avancez doucement en le giflant sans violence avec la serpillière.
A: Le chiot mord immédiatement la serpillière qui l'importune à chaque passage. Il secoue la tête ou tire en reculant. Peut grogner.
B: Le chiot ouvre la gueule et tourne la tête en essayant de mordre la serpillière . Il recule en l'accompagnant sans morsure tenue.
C: Le chiot est actif et esquive la serpillière . Il ouvre la bouche mais ne s'en saisit pas.
D: Le chiot n'essaie jamais de la mordre. Il esquive la serpillière sans revenir l'attaquer .
INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS:
-Majorité de A avec un ou deux B: Chien de fort caractère avec des prédispositions certaines pour le travail mais capable d'entêtement. 
Aura tendance à travailler exclusivement pour lui.
-Majorité de B avec un A ou un C : Chien de travail souple et facile à entraîner. Les chiens disposant d'un "Will to please" élevé sont dans cette catégorie.
- Majorité de C avec un B ou un D: Chien facile à éduquer mais qui aura du mal à prendre des initiatives ou à évoluer à haut niveau.
-Majorité de D avec un ou deux C: Chien non prédisposé au sport , peut être en mauvaise santé ou avec une homéostasie sensorielle à consolider.
Les utilisateurs de disciplines de saisie ne prendront jamais a priori de chiens C ou D. Pour les autres disciplines , un chien C peut tout à fait y réussir.
On aura plus de mal avec un chien ayant présenté une majorité de D lors de deux tests réalisés sur deux jours différents avec deux testeurs.


 

commentaires