Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
hulk-du-boxitan.overblog.com

Jamais sans mon chien!

Un brillant travail de vulgarisation

Publié le 28 Février 2019 par Philippe Roustant

commentaires

Un mauvais maître

Publié le 11 Février 2019 par Philippe Roustant

JE SUIS UN MAUVAIS MAÎTRE !

 

 

Il y a des fois où j'ai vraiment honte!

Je t'ai choisi d'une race précise, dans une lignée précise, pour un usage précis.

Pourtant, les "gens bons" sur internet disent bien que ça ne devrait jamais se passer comme ça...

J'aurais dû respecter ta condition d'être vivant sensible et te laisser me choisir puisque tu n'es pas moins que moi , dans le sens où nous habitons la même planète comme d'autres espèces que nous ne devrions pas être classés ou hiérarchisés en fonction de nos capacités ou notre intelligence.

 

J'ai choisi de te nourrir avec des croquettes de bonne qualité sans respecter ta préférence pour une nourriture fraîche , de type BARF. Je n'ai pas non plus respecté l' instinct qui te poussait à te nourrir tout seul avec les poules du voisin!

 

Je t' ai vacciné contre ton gré (j'ai bien remarqué que tu n'aimes pas ça) , je t'ai déparasité, vermifugé, coupé les griffes sans te demander ton avis. En l'absence de ton consentement éclairé, je ne devrais pas me substituer aux lois de la nature.

 

Pire que tout, je t'ai conditionné à fournir un travail en échange de ta nourriture ou d'une séquence de jeu, voire de ma seule satisfaction. J'ai fait de toi un "esclave servile" ,comme ils disent, soucieux de plaire à son maître.

 

Je t' ai même interdit de te reproduire sans mon autorisation, même avec les femelles consentantes (de toutes façons, tu pars du principe qu'elles sont toujours consentantes!).

 

J'ai mis des règles en place, des interdits, des comportements que tu dois éviter au lieu de laisser tes instincts s'exprimer librement.

Au nom de quoi ai-je bien pu t'empêcher de te jeter sur tes congénères pour jouer brutalement avec eux , pour les contraindre à des contacts non désirés, pour les punir à ta manière d'une attitude que tu jugeais provocante?

 

Même nos moments de jeu sont codifiés: Je ne suis pas un lanceur de balles à ta disposition, tu dois me la ramener et me la donner pour que j'accepte de jouer à tirer. Tu dois la lâcher sur ordre et la tenir de même. De toute façons, les "gens bons" sur internet disent que les jeux de balle sont à proscrire . Tu risquerais d'en devenir dépendant , de te blesser ou même d'avoir de la peine à éliminer la dopamine, la noradrénaline et les endorphines que ça te fait secréter.

 

J'ai souhaité que tu vives dans mon jardin, où il y a plusieurs niches, et n'en sorte que deux fois par jour dans un endroit choisi par mes soins et sous mon contrôle absolu. Tu n'es alors qu'en liberté surveillée, contraint de revenir à mon pied à la première apparition d'un promeneur, d'un cycliste ou d'un chien.

Tu dors dans mon garage dans un chenil douillet mais non chauffé, ce qui te permet de conserver ton poil d'hiver, et si tu ne rentres qu'exceptionnellement avec moi pour une sieste sur le tapis du salon , c'est pour te permettre de conserver ton adaptation naturelle au froid.

Je t'emmène en voiture avec moi mais tu es en cage! (Mais pourquoi donc céder à cette loi scélérate?) Et tu attends sagement pendant des heures que je sois disponible pour te sortir ou pour jouer avec toi....

 

J'ai même profité de tes instincts naturels pour pratiquer une discipline de saisie (c'est le nouveau mot pour dire "mordant" sans effrayer les bisounours), même si les "gens bons" pensent que cette activité développe chez toi une excitation malsaine et peut te rendre dangereux, voire méchant. Pourtant, en réalité, je n'ai fait que t' apprendre à contrôler cette formidable pulsion qui est au fond de toi.

 

Je suis vraiment un très mauvais maître car, pour tout ça, pas une fois je ne t'ai demandé ton avis, ce qui aurait été le minimum entre deux espèces "amicales".

 

Les "gens bons " disent que tu n'as aucun libre arbitre, que tu ne connais pas la liberté . Les "bisounours" disent que je ne t'aime pas, que tu n'es pour moi qu'un faire-valoir servile. Que je ne respecte pas ta nature...

 

Moi, je ne sais qu'une chose: Si je n'avais pas procédé de cette façon, tu serais sans doute mort....

commentaires