Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
hulk-du-boxitan.overblog.com

Jamais sans mon chien!

Apprendre la muselière

Publié le 2 Mai 2020 par Philippe Roustant

Apprentissage de la muselière

 

Même si vous ne possédez pas de chien catégorisé , vous seriez bien avisé d'apprendre à votre chien à enfiler une muselière et ce pour plusieurs raisons:

-Les transports en commun (trains, bus) ne leurs sont accessibles qu'à cette condition.

-Certains soins vétérinaires peuvent l'exiger . Certains gestes de secours également.

-Lorsque vous souhaitez protéger votre chien des ingestions de poison ou de déchets pendant une promenade. Cette précaution peut se révéler très utile avant une anesthésie programmée.

 

Il existe plusieurs modèles avec leurs avantages et leurs inconvénients :

-La lacette bricolée avec une bande de gaze par le vétérinaire stresse assez peu le chien qui ne se sent pas emprisonné. Elle l'empêche d'ouvrir sa gueule en grand mais n'empêche pas le chien de pincer avec ses dents de devant (incisives ).

-La muselière nylon offre presque les mêmes avantages ( légère, confortable , vite installée...) mais aussi les même inconvénients (pas réellement "non-mordante", taille très précise, facile à enlever par le chien...).

-La muselière en cuir disposant d'une attache autour du cou et d'une bride sur le dessus de la tête. Elle offre une bonne sécurité mais est souvent stressante pour le chien (poids , volume, occultation du champ de vision) et supporte assez mal les désinfections successives.

-La muselière plastique (type "panier à salade") est légère, hygiènique, bien tolérée malgré son volume important mais elle est sensible au vieillissement et à l'usure.

-La muselière métallique grillagée est assez légère , permet une respiration optimale (c'est celle qui est utilisée dans les courses de lévriers ). Elle permet au chien de boire mais elle est d'un volume important et ne peut pas être laissée longtemps en place.

-La muselière de frappe, en cuir épais, est très rigide. Elle dispose d'un renfort métallique à l'avant et souvent d'un boudin de cuir à placer entre les dents du chien (pour éviter l'écrasement de la truffe lors des chocs) . Très protectrice, elle est lourde , rigide et fatiguante pour le chien.

 

Pour apprendre à votre chien en mettre sa muselière sans stress, vous pouvez utiliser plusieurs techniques:

-Soit vous enduisez le fond de la muselière de miel et vous lui présentez. Choisissez un modèle fermé au bout (donc tous les modèles sauf les muselières en nylon).

Faites plusieurs répétitions en laissant le chien lécher le miel et ressortir sa tête à chaque fois. Quand il est en confiance, vous pouvez fermer la boucle pendant qu'il lèche le miel (ou la confiture) et l'ouvrir dès qu'il a fini . Quand le chien a bien compris, préparez une grosse récompense que vous posez à côté de vous. Mettez lui la muselière en place en la bouclant (c'est l'occasion d'introduire le mot que vous souhaitez associer à cette action) , félicitez-le , enlevez lui rapidement et donnez lui la récompense. L'inconvénient de cette méthode c'est d'une part qu'elle exige d'être souvent confortée pour rester opérationnelle et d'autre part que le chien y répond mal dès que son stress augmente. Si votre chien a mal, il n'est plus intéressé par la promesse d'une récompense.

-La deuxième méthode fonctionne avec les chiens turbulents et joueurs, sous réserve que le maître puisse obtenir un moment de calme pour enfiler la muselière.

Sortez un ballon de foot devant le chien attaché et vérifiez qu'il rêve de le croquer.

Mettez la muselière très rapidement (les ringueurs remplacent la lanière par un élastique et la disposent ainsi en un seul geste) et détachez le chien en donnant un coup de pied dans le ballon. Jouez avec lui. Au bout de deux ou trois minutes, remettez le en laisse et enlevez lui la muselière en le félicitant. Refaites la séquence en entier plusieurs fois pour que le chien comprenne que mettre la muselière est le signal pour qu'il puisse jouer avec le ballon. Petit à petit, commencez à exiger un moment de calme après la mise en place de la muselière et avant de jouer. Faites progressivement durer ce moment en rajoutant au besoin quelques courts exercices d'obéissance avant de le libérer sur le ballon. L'inconvénient de cette méthode est que le chien devient difficilement contrôlable en présence d'un ballon et que, sans muselière, il ne mettra que quelques secondes avant de le crever.

 

Je ne traiterai pas ici de la méthode utilisée avec les chiens de sécurité ou de police.

Ne travaillez jamais avec une muselière de frappe si vous n'êtes pas un spécialiste du mordant. Les risques de blessures sont nombreux pour la truffe, les babines et les dents, sans parler des cervicales!

 

-J'ai réservé ma méthode préférée pour la fin: Le shaping .

C'est la méthode la plus fiable car elle fait appel à la volonté propre du chien. Pour cette raison un apprentissage réalisé avec cette méthode participative laisse une trace profonde et durable dans son esprit. Même en situation de stress le conditionnement opérant réalisé de cette façon le poussera à produire l'action demandée car, à toutes les étapes, le chien a été acteur de cet apprentissage en suivant son propre intérêt.

Je viens de le réaliser avec mes deux chiens et il ne m'a fallu que 4 séances de 5 à 10 minutes pour ancrer l'action motrice "mettre son chanfrein dans la muselière le plus rapidement possible" . Dès lors , j'ai pu mettre un nom sur cette action, fermer la muselière et augmenter le délai d'attente.

Les préalables sont : Travail en échange de la nourriture au moment du repas 2 fois par jour.

Utilisation d'une validation claire (clicker) donnant accès à une partie de la ration.

Un de mes chiens est plutôt du type réactif (=Il attend une indication de ma part) l'autre est plutôt du type "actif" (= Il propose des actions en chassant le clic).

Détails des séances:

Première séance: Je suis assis à côté d'une table sur laquelle sont posées la gamelle pleine et la muselière. Mes chiens sont codés, au moment du repas, à venir se placer devant moi assis . La main qui tient la muselière ne touche jamais la nourriture.

J'ai saisi la muselière en évitant de regarder le chien (le focus, dans cette situation, est contre productif) et je l'ai placée dans ma main opposée à la gamelle. Le chien y a jeté un bref coup d'oeil et j'ai cliqué/récompensé avec quelques croquettes données de l'autre main. J'ai fait ça plusieurs fois jusqu'à ce que j'obtienne de façon stable un regard sur la muselière. Et là , j'ai arrêté de cliquer quand il se contentait de regarder la muselière.

Au bout de quelques secondes, la frustration du chien devient visible (gémissement, regard appuyé , gestes parasites) et il finit par approcher son museau de la muselière: Clic! J'ai obtenu ce comportement 3 ou 4 fois et j'ai donné le reste de la gamelle lorsqu'il a touché la muselière.

Deuxième séance: J'ai cliqué toute approche du museau en début de séance puis j'ai arrêté de valider tant que je n'ai pas eu un contact. J'étais déterminé à ne pas cliquer les contacts non centrés (donc sur l'extérieur de la muselière) mais il n'y en a eu aucun. Au contraire les chiens ont choisi de placer leur museau dans la muselière ouverte et orientée vers eux. A ce stade j'ai obtenu un contact centré que j'ai progressivement fait durer pour éviter les touches trop rapides (comme pour appuyer sur un bouton).

Troisième séance : Après deux ou trois tentatives du chien d'enfiler son chanfrein à mi-longueur, je n'ai cliqué que les entrées complètes avec la truffe qui touche au fond de la muselière. Quand j'ai eu ce comportement de façon stable j'ai commencé à introduire la durée en utilisant une récompense sociale (caresse calme sur la tête avant la validation) associée à l'ordre que j'avais choisi.

Quatrième séance: J'ai retardé la validation en lâchant la muselière quand le chien l'avait enfilé . Je suis passé à la position debout pour éviter qu'elle ne tombe du museau du chien. Quand j'ai obtenu un état stable, calme et concentré, j'ai bouclé la sangle de maintien (que j'avais remplacée par une autre munie d'un système de fermeture rapide) en veillant à laisser du jeu (donc sans pression sur le cou) .

A ce stade le chien est capable de porter la muselière non serrée (en l'enfilant sur mon ordre) pendant au moins 30 secondes.

Cinquième séance: Progressivement , je serre la muselière et je demande des ordres de base au chien . S'il secoue la tête ou cherche à l'enlever, je reviens en arrière. Dès qu'il a compris qu'il peut faire les mêmes choses que sans la muselière je commence à récompenser avec de plus grandes quantités de nourriture (et donc, moins de fois!).

Je commence aussi à lui demander d'attendre l'ordre devant la muselière présentée.

Dès ce moment, la muselière peut être intégrée dans la routine de la gamelle, soit en complément des autres exercices connus soit en faisant réaliser ces ordres avec la muselière.

Durée totale de l'apprentissage : Environ 6 séances /repas, soit trois jours.

 

Philippe Roustant

 

 

 

Commenter cet article