Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hulk-du-boxitan.overblog.com

Jamais sans mon chien!

Flexpole Power

Publié le 19 Mars 2015 par Philippe Roustant

Il y a un outil que j'utilise depuis un certain temps déjà et qui suscite bien des interrogations: Je veux parler du Flexpole . Utilisé par Bart Bellon sous une forme légèrement différente puis fabriqué en petite série, son utilisation a été systématisée pour le RCI par Gert Vandersmissen qui a assuré sa promotion en vidéo pour le fabriquant de matériel canin"Gappay".
https://www.youtube.com/watch?v=MJs0dr8jLyQ
A quoi ça ressemble?
Le flex se compose d'un socle solide en inox muni d'une tige de 10 mm et longue d'environ 40 cm qui doit être enfoncée dans le sol avec un maillet . Au dessus de cette base vient s'articuler une pièce métallique libre en rotation (maintenue par une vis) et munie d'un embout dans lequel vient se ficher en biais une tige d'environ 2m, en fibre de verre (semblable aux cannes à pêche de fort gabarit), démontable ou non . Un câble en acier, d'une longueur d'environ 4m ( et d'une résistance de 400kg), est serti dans la base pivotante et coulisse sur une poulie à l'extrémité de la tige. Ce câble double donc de fait la longueur de la tige en coulissant dans la poulie et est muni d'un mousqueton à son extrémité.
Nous avons donc là un système d'attache souple (par flexion de la tige) pour les chiens, délimitant un cercle d'environ 4m de rayon et permettant de maintenir le lien d'attache en permanence au dessus du sol pour empêcher toute entrave des pattes. En s'abaissant vers le sol avec la traction, la perche joue également un rôle d'amortisseur progressif jusqu'à ce que le câble soit tendu et détermine un point fixe stable. En aucun cas, comme je l'ai entendu dire, cet outil ne peut être comparé à une longe attachée à un point fixe, fût-ce par l'intermédiaire d'un élastique!
A quoi ça sert?
Le flexpole sert essentiellement à créer de l'attention et de l'intensité. Il permet de générer des chiens "actifs plutôt que réactifs" en lui permettant d'éviter de se disperser tout en lui faisant croire qu'il vous contrôle puisque son activité (aboyer ou marcher au pied...) déclenche chez vous l'attribution de la récompense. Son périmètre détermine ce qu'en conditionnement on appelle un "aquarium", c'est à dire une zone délimitée dans laquelle ne se trouve aucun stimulus perturbateur au sol. Il permet de travailler en zone non sécurisée (milieu ouvert) ou perturbé (présence d'autres chiens) . La seule personne qui s'approchera de cet espace sera le conducteur et il aura quelque chose de très motivant pour le chien: jouet ou nourriture. Le chien apprend alors trois choses importantes:
-Il n'y a rien d'intéressant dans le cercle de travail et personne d'autre que le maître n'y pénètre.
-Mon conducteur possède toujours quelque chose d'intéressant lorsqu'il s'approche du cercle.
-Par mon activité, je peux amener mon maître à me donner une récompense.
Rapidement, le chien va anticiper toute approche du conducteur en se tendant vers lui et il va également manifester de la frustration lorsqu'il s'en éloigne. Dans l'optique d'un travail orienté vers le RCI, il est nécessaire de conduire cette frustration à s'exprimer par l'intermédiaire de l'aboiement.
Si cet aboiement ne se produit pas spontanément, il est possible de le susciter par une attitude appropriée (narguer le chien avec le jouet, par ex...) ou à l'aide du fouet. Cet aboiement peut être soutenu et récompensé par le jet du jouet dans le cercle.
Cet aboiement cesse spontanément lorsque le conducteur commence à s'approcher du cercle en distribuant de la nourriture ou en jouant.
Quels exercices sont concernés?
Essentiellement la marche au pied. On peut reprendre les codes d'apprentissage habituels de celle ci en nourrissant contre la jambe gauche à hauteur de la hanche. Il importe d'utiliser une nourriture qui se grignote plutôt qu'une nourriture qui s'avale tout rond (car on crée des interruptions de concentration) . La saucisse coupée en deux se révèle très adaptée. Le plus apporté par le flexpole est que lorsque la saucisse est terminée , on s'écarte pour en prendre une autre et que, ce faisant, on déclenche la frustration du chien . Il va de soi que si l'on garde le chien à sa gauche, le sens de déplacement se fera dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, faute de quoi on serait gêné par le câble et on ne pourrait pas s'éloigner commodément du cercle de travail. Lorsque on souhaite exercer la marche au pied droit, il suffit d'inverser le sens de rotation.
En alternant cette succession d'actions et de frustrations, on génère chez le chien un intensité grandissante dans les moments où il est près du conducteur.
La suite logique consiste à passer de la nourriture à la balle ou au boudin placé, par exemple, sous le bras. Au bout d'un certain temps , on pourra la placer dans la poche et laisser le chien reproduire le comportement dont il sait qu'il lui apportera la récompense.
On peut également travailler les positions avec le Flex: Le chien étant tenu par le haut, il ne peut avancer et on peut travailler la vitesse des transitions sans se préoccuper du cadre.
Les premières séquences d'aboiement pourront également être travaillées grâce à cet accessoire: Le chien est tenu de façon souple et il ne craint pas de s'emmêler dans sa longe.
Il m'arrive aussi de coupler le Flex avec d'autres accessoires comme les boxs pour amplifier le phénomène "chien actif plus que réactif", mais c'est un autre débat.
http://hulk-du-boxitan.overblog.com/search/Mais%20qu%27est%20ce%20que%20c%27est%20que%20ces%20boxs%20doudoudidonc%3F/
Et en éducation?
J'utilise souvent le Flex lorsque je travaille dans un milieu riche en stimuli et que je souhaite recentrer le chien sur son propriétaire avec des friandises ou un jouet. J'aime le fait qu'aucune action de laisse ne soit nécessaire et que le chien trouve seul où est son intérêt...
Mais là où le Flex m'est de la plus grande utilité ,c'est pour apprendre les codes du jeu à un chien qui ne les connaît pas. On peut lui faire désirer un jouet sans qu'il puisse s'en saisir (frustration) et surtout lui montrer comment raffermir sa prise dessus s'il ne veut pas la voir s'échapper.
On peut alors le laisser gagner en lâchant le jouet et en le laissant faire son petit tour de Flex avec sa proie: Il ne peut ni s'en aller complètement ni le lâcher sans qu'on puisse aussitôt s'en saisir. Si le chien est trop remuant, on pourra compléter le dispositif par une cordelette qui servira à contrôler les mouvements du chien et surtout à faire qu'il revienne vous présenter le jouet pour continuer le jeu. Pour ceux qui sont réfractaires à cette idée de double longe, il est également possible d'attacher le jouet plutôt que le chien...

Commenter cet article

didier 19/03/2015 18:48

vivement que je recoive celui que j'ai commandé. J'ai en tete d'autres usages en plus que ceux que tu indiques.
Dés que j'ai vu Bart Bellon faire une très breve démo, j'ai tout de suite vu le potentiel de ce truc. et plus je creuse, et plus je le trouve génial.