Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hulk-du-boxitan.overblog.com

Jamais sans mon chien!

Deux ou trois choses que je sais sur César Millan...

Publié le 23 Février 2015 par Philippe Roustant

César Millan est certainement LE dresseur au monde qui suscite les plus vives polémiques et cristalise toutes les critiques sur sa façon de rééduquer les chiens atteints de troubles.

Non pas parce qu'il serait celui dont les méthodes seraient les plus contestables mais uniquement parce qu'il est le plus médiatisé!

Né au Mexique en 1969 et entré illégalement aux USA en 1990, il a passé toute son enfance au milieu des chiens dans un ranch où travaillaient plusieurs fermiers (dont ses parents) pour un riche propriétaire. La notion de meute est prépondérante lorsqu'on veut saisir qui il est. César est né et a grandi entouré de chiens et , guidé par son grand père, les a regardé s'organiser et inter-agir avec les humains qui ne les nourrissaient que parce qu'ils savaient se rendre utiles. L'organisation sociale de ces chiens et les rapports qu'ils entretiennent avec les humains lui serviront de base pour établir sa théorie. Les chiens qu'il côtoie alors ne reçoivent aucun soin particulier, suivent les hommes spontanément pour accomplir des activités intenses (manier le bétail, escorter les déplacements des plus jeunes vers la rivière, assurer la sécurité du village...etc...), se reposent à la périphérie des humains et ne réclament en échange que quelques ordures et reliefs de repas. Ils s'organisent en groupe stable dont les membres les plus énergiques contrôlent l'accès aux ressources.

Sa théorie de la dominance ne repose donc pas sur une vue de l'esprit mais sur une longue observation des règles observées par ces canidés. César n'a jamais prétendu que cette façon de faire était directement liée à celle du loup (dont l'organisation sociale est bien plus centrée sur le lien familial), il défend juste l'idée que lorsque plusieurs chiens de tous âges, issus de plusieurs courants de sang différents vivent ensemble, ils s'organisent en groupe hiérarchisé.

(Et cela corrobore parfaitement mes propres observations sur des meutes de chiens semi-sauvages en Crète ou en Turquie)

Là où César Millan irrite beaucoup de monde, c'est lorsqu'il explique que, tous ces chiens suivaient sans sourciller les hommes du village et qu'ils leur obéissaient sans sourciller sans que jamais il n'ait pu voir quelqu'un les placer dans une démarche d'apprentissage. Il insiste sur le fait que tous ces chiens étaient les plus stables et les plus sains d'esprit qu'il ait pu voir et qu'il suffisait d'un mot pour punir les récalcitrants. Ce "Biotope" si favorable, il tentera de le recréer dans son centre: Le "Dog psychology center" ou vivent en meute une cinquantaine de chiens parmi lesquels les siens (tous issus de sauvetages périlleux) et des pensionnaires appartenant à des célébrités ou à des anonymes.

Chaque jour, lui et son assistant emmènent tous ces chiens courir pendant plusieurs heures dans la montagne avant de leur demander des exercices plus complexes. César n'est pas un dresseur performant pour les apprentissages complexes du type de ceux exigés par la compétition; en revanche il est étonnant de lucidité pour juger de l'état mental d'un chien et pour l'amener à réintégrer les bases d'une santé mentale satisfaisante et/ou compatible avec la vie en société.

Il y a environ 60 millions de chiens aux Etats-unis.18 personnes meurent chaque année dans ce pays des suites d'une attaque de chiens et plus d'un million sont mordues sérieusement (dont 66% sont des enfants). 2,7 millions de chiens y sont euthanasiés chaque année.

Voilà pourquoi lorsque une émission est créée (Dog Whisperer) en 2002 pour rendre compte de son activité à Los Angeles , elle rencontre un succès immédiat qui va se répandre sur la planète entière à la vitesse de l'éclair!

Les raisons qui assurent son succès sont très claires: des résultats immédiats avec tous les chiens et des sauvetages médiatisés en direct qui le propulsent au rang d'une star. Des centaines de chiens lui doivent la vie de façon certaine.

Les raisons qui le font détester environ 10 années plus tard sont elles aussi très claires: Des méthodes parfois musclées faisant appel à la dominance hétéro -spécifique dont ses détracteurs prétendent qu'elle n'existe pas mais dont ils sont bien en peine d'expliquer l'efficacité.

Ian Dumbar contestera très tôt ses façons de faire et les origines de sa théorie, établissant des méthodes exclusivement positives qui font rapidement la preuve de leur efficacité dans l'éducation des sujets jeunes et/ou au caractère facile, tout en se montrant incapable de gérer des "chiens de puissance" comme en manipule quotidiennement César Millan.

Le fait d'être placé en permanence sous le feu des projecteurs, avec une caméra omni-présente et avide de sensationnel, le pousse à prendre des risques parfois inconsidérés et l'amène fréquemment à faire des fautes de concentration en voulant à la fois agir sur les chiens en justifiant et en expliquant son action à la caméra dans le même temps.

Vous êtes plusieurs a avoir vu la fameuse séquence où il tente de faire reculer un labrador ou un golden qui se montre très agressif devant sa gamelle et finit par le mordre au moment où il se tourne vers la caméra. Il s'agit manifestement d'une grossière erreur de concept (il est absurde de déranger un chien sensible pendant son repas) et de méthode (Il est infiniment plus simple et plus efficace d'ajouter à distance des petites friandises lancées dans la gamelle pour que le chien apprécie votre arrivée!) . Seulement César n'a pas résisté à la tentation d'une scène spectaculaire où il se comporte comme un chien plus puissant qui contesterait l'accès à une ressource...

Je l'ai rencontré en 2006 et il m'avait déjà fait comprendre que les médias le poussaient à se comporter en "dresseur de lions à mains nues"...il est parfois difficile de refuser certaines choses à ceux qui vous assurent des revenus confortables.

Depuis l'homme a évolué et sa méthode avec lui: il travaille de plus en plus sans accessoires coercitifs ni ses traditionnels petits coups de pied (qui n'ont jamais blessé aucun chien) ou tapes du creux de la main et avec plus de psychologie (Thérapies cognitives, répétitions multiples récompensées...etc...) .

J'ai eu l'occasion de le voir éduquer un golden à ne pas se jeter systématiquement dans la piscine de ses maîtres lorsque ceux ci s'y baignaient; vétu d'une combinaison de plongée et sans aucune violence,César a multiplié les répétitions jusqu'à obtenir un état stable et dénué d'excitation devant une personne qui se baignait , afin de pouvoir récompenser ce moment précis.

César Millan, c'est aussi ça ...

Il est devenu conférencier à Yale et a publié une série d'entretiens sur le leadership et l'intelligence intuitive.

Son livre traduit en français : "La méthode César Millan" co-écrit avec Mélissa Jo Pelletier paru en 2006 et traduit en 2011 par Laure Motet aux éditions "La griffe" peut paraître daté mais les passages consacrés à l'état mental et à la gestion de l'énergie intérieure dans l'approche d'un chien porteur de troubles du comportement reste incontournable pour tous ceux qui, comme moi, ont approché des chiens suffisamment dangereux pour présenter un risque de blessures mortelles.

Chacun est libre de critiquer sa méthode ou ses façons de faire mais je crois qu'on devrait toujours manifester à son égard un certain respect en raison du nombre important de chiens qui lui doivent la vie et je suis toujours surpris des termes outranciers qu'utilisent à son sujet des personnes qui n'ont pas accompli le centième de ce qu'il a réussi en matière d'éducation des chiens porteurs de troubles du comportement.

PS: Comme je ne me fais aucune illusion sur la teneur des commentaires qui suivront cet article, je vous rappelle qu'il est toujours plus efficace de dire qu'on n'est pas d'accord avec lui et d'expliquer pourquoi, preuves à l'appui que de le traiter de tortionnaire décérébré sans prendre en compte ses réussites. A bon entendeur...

Commenter cet article

Grenouille 17/04/2017 20:17

Merci pour cet article :)

Je ne suis pas du genre à idéaliser qui que ce soit mais j'avoue que ce qui me choque c'est bien plus les critiques incisives que ce que je vois dans les différentes vidéos.
J'en arrive même à me demander si ceux qui critiquent se sont réellement confrontés dans leur vie à des chiens "particuliers" ou "difficiles".

Alors c'est vrai, j'ai souvent vu des apprentis sorciers du monde merveilleux des bisounours et s'ils ont de la chance, avec un chien de bon tempérament ça fonctionnera... J'ai même pu voir que parfois ça ne fonctionne pas, passage où on parle d'un chien trop particulier dont l'avenir devient incertain...

Par contre avant de dire que pousser du pied un chien c'est lui donner un coup de pied, j'invite tous les diseurs de bonnes paroles à aller dans les refuges, à prendre une laisse et à sortir tous ces chiens qu'on n'a pas osé éduquer par méconnaissance ou parce qu'on voulait qu'ils nous aiment...
Certains sont justes touchant car mal éduqués, d'autres plus compliqués car construit avec les erreurs de leur maitre, et puis pour les moins chanceux ils sont catégorisés car à la limite du dangereux mais la plupart aurait été de super poilus si quelqu'un avait pris le temps de leur poser des limites...

Tout le monde s'insurge si César interagit avec un chien alors que des scènes violentes sont bien présentes dans les vidéos, quand ces chiens veulent sauter sur des humains ou d'autres chiens...
J'ai moi même observé beaucoup de choses dont il fait état avant même de connaitre récemment son existence... Et au travers de ses démonstrations j'ai pu comprendre ce qui fonctionnait ou pas dans ce que je pouvais faire, pas parce que qu'il est célèbre mais parce qu'à ma petite échelle j'ai pu le vérifier...

Je ne le crois pas parfait mais je pense qu'il a du talent avec les chiens, il me semble capable de remise en question et c'est pas parce que la science n'arrive pas à l'expliquer qu'il faut en conclure que ça n'a pas de valeur...

cr 16/04/2017 14:45

http://chienmatin.com/cesar-millan-avis-critique-scientifique-methode-theorie-du-chuchoteur/

Maïa 30/04/2017 21:15

À l'attention de "cr", je pense que tu te fourvoies si tu penses que cet article sans aucuns fondements aura un quelconque impact.
Bien courtoisement.

Pierre 25/02/2017 22:53

Bonjour,
Je voudrais simplement dire que je n'ai jamais vu de maltraitance dans les émissions de César Millan. D'autre part, je suis bénévole dans un refuge SPA et je tiens à dire que j'applique les méthodes de base de César, notamment les méthodes d'approche et de compréhension du chien et de son langage corporel et je peux dire que jusqu'ici, cela m'a permis d'entrer en contact physique avec tous les chiens du refuge, y compris certains réputés mordeurs et ayant déjà mordu des soigneurs ou d'autres bénévoles, et cela ce passe très bien. Je n'ai pas la prétention d’être plus fort que les autres, mais simplement d'aimer les animaux et particulièrement les chiens et d'essayer de les comprendre eux et leurs attitudes. Je n'exclue pas le fait de me faire mordre un jour, mais si cela se produit, cela voudra simplement dire que je n'ai pas su voir ou interpréter un message que m'envoyait le chien, ce qui peut toute fois m'arriver. J'ai eu à faire à des chiens que je ne pouvais pas approcher, je pense à un en particulier et qui à un certain moment me faisaient clairement comprendre qu'il ne fallait pas que je m'avance plus (babines relevées en aboyant, poils hérissés et prêt à mordre), j'ai respecté ces avertissements et à force de patience et de persévérance, aujourd'hui, ce sont eux qui viennent à moi et me réclament des câlins, pourtant, ils auraient étés prêts, auparavant, à me dévorer. Tout passe par l'amour, la compréhension et un échange, une communication qu'il faut arriver à établir. Lorsqu'on y parvient, le chien nous accorde alors sa confiance et on peut dire avec très peu de marge d'erreur que c'est gagné. Je précise avec très peu de marge d'erreur car je n'exclue pas de tomber un jour, sur un chien caractériel ou lunatique, ça peut arriver aussi .
Donc pour conclure et aller contre ses détracteurs, MERCI Monsieur Millan, car sans votre enseignement, je me serais certainement fait mordre plusieurs fois comme certain de mes collègues de la SPA, mais évidemment on aurait encore accusé le chien et tout aurait été de sa faute comme c'est souvent le cas et il aurait été catalogué comme mordeur alors qu'il aurait simplement été victime de la bêtise ou de l'incompréhension humaine. Encore merci César et longue vie à vous et à vos émissions.

emilie 16/12/2016 13:02

Bonjour,
Je vois que cet article date un peu mais tant pis, j'y réponds quand même.
J'ai acquit il y a quelques mois un chihuahua... un chien adorable mais ceux qui connaissent bien les chiens savent qu'il est plus simple de sociabiliser un golden qu'un chihuahua... réputé petit chien à sa mémère (et quelque part c'est vrai).
Et bien grâce à César, dont j'essaye d'appliquer au mieux les méthodes de base, comme de ne pas se précipiter sur la porte quand quelqu'un toc, mais d'y aller paisiblement, m'a beaucoup aidé à ne pas faire de mon chien un aboyeur compulsif doublé d'un agresseur de mollet.
Quand nous croisons d'autres chiens en ballade, au début il avait tendance à grogner et à aboyer (ce que je ne supporte pas, les gros n'ont jamais mangé les petits, c'est plutôt l'inverse en fait). Avec ses méthodes, j'arrive à capter son attention et la cohabitation se passe de mieux en mieux. Mon chien n'a que 5 mois et le travail est quotidien, mais ça marche. Je lui recherche même un compagnon de ballade, pour lui faire appréhender le mieux possible cette promiscuité des autres chiens, sans l’oppresser.
Alors peu m’importe ce que disent certains, avec César ça fonctionne et surtout sans coup et douleur pour l’animal ! Et sans trop de "biscuits récompenses" non plus, parce que ça fait grossir et je n’ai pas envie d’avoir un chihuahua bibindome ;-)

Gallais 26/10/2016 22:52

Merci mille fois pour votre article je suis toiletteuse depuis 31 ans trrs respertueuse des chiens depuis tjrs ils me sont vitaux et des cas a la pelle humain reprenez vous c est tellement beau quand la fusion homme chien opere.