Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
hulk-du-boxitan.overblog.com

Jamais sans mon chien!

Pourquoi tant de maîtres ont des problèmes avec leurs chiens

Publié le 17 Décembre 2014 par Philippe Roustant

Pourquoi tant de maîtres ont des dfficultés avec leur chien?

Lorsqu'on prend un chien, on rêve tous d'avoir une complicité avec celui-ci digne de ces chiens d'exception que nous vente le cinéma. ( Lassie, Rintintin, Belle, etc...) C'est sûr que la déconvenue est grande lorsque l'on se rend compte des réalités et que son chien détruit tout, vole, fugue, ou pire grogne voire mord carrément. C'est sûr que l'on imagine mal Rintintin détruire le canapé, ou Lassie mordre.

Le premier problème vient du choix du chien (j'ai développé le sujet dans un article précédent).

Le second problème vient de notre compréhension mutuelle. Avant que je fasse ce métier, l'un de mes chiens était destructeur, voleur, fugueur, et mal propre. Si vous m'aviez demandé ce que je pensais de mon chien à cette époque, je n'aurais pas été très élogieux. Mais aujourd'hui je pense que si vous aviez demandé à mon chien pourquoi il faisait tout ça, il vous aurait sûrement dit qu'il faisait de son mieux pour me faire plaisir!!

Et oui, c'est tout le problème de la communication, ça dépend des points de vue.

Il est impossible de développer de la complicité avec son chien sans le comprendre. Je veux surtout dire sans comprendre ses besoins et son fonctionnement. Tout comme, il doit s'adapter à moi, je dois m'adapter à lui. On prend un chien pour sa beauté en pensant qu'on pourra changer son caractère. Si vous partez sur ce principe, vous partez sur de très mauvaises bases.

Le chien a besoin de repères. Aujourd'hui, l'un des principaux problèmes c'est que l'on veut un "chien copain". On veut que tout se passe bien immédiatement sans jamais avoir besoin de s'opposer à lui. L'autorité nuirait-elle à la complicité... Mais c'est bien là le problème, ne pas s'opposer c'est nuire à la complicité. Le chien a besoin de règles dont le maître est le garant. C'est parce que le chien comprend ces règles et qu'il en a même besoin que la complicité va naître.

Le chien a besoin de partager. Combien de maîtres pensent que le jardin suffit à l'exercice du chien et que lui accorder 10 min de jeu est suffisant. Ceci est bien entendu complètement faux. Quelque soit la race du chien, le jardin n'est pas suffisant. Les sorties sont très importantes pour la dépense du chien, mais pas que. Elle sert aussi à la socialisation mais surtout à développer du relationnel.

Le chien a besoin d'apprendre. Nous vivons dans une société faite de règles. Pour que nos compagnons puissent vivre en harmonie avec nous, ils doivent apprendre de nombreux comportements. Et non, ce n'est pas inné. Les éduquer c'est les aimer mais c'est surtout développer de la confiance afin de pouvoir les enmener partout.

Pour que la complicité puisse exister, nous devons également comprendre les limites de nos chiens. Un chien ne peut pas tout supporter. Il a comme tout un chacun besoin de repos, de calme. Les enfants ne peuvent le déranger quand ils le souhaitent. Mais dans les limites du chien, il y a aussi la concentration. Je rencontre souvent des maîtres qui demandent tellement d'attention à leur chien que celui-ci finit par les mordres pour se défouler.

Dans la complicité, tout est question d'équilibre. Je suis le protecteur de mon chien avant qu'il soit le mien. Et c'est ainsi qu'une relation harmonieuse peut naître.

Nicolas Greveldinger

Commenter cet article